La parure, de Guy de Maupassant

Publié le par riviere-de-mots

La parure

  Mme Loisel, une de ces belles dames nées par erreur dans une famille d'employés, ne rêve, depuis sa naissance que de belles toilettes, de parfums, de belles demeures d'étincelants bijoux. Malheureusement, n'ayant pas de dot, elle se marie avec un honnête homme travaillant au ministère d'où ils reçoivent tous deux une invitation à une soirée. Désespérée par ses simples robes et ses bijoux trop simples et si peu nombreux, elle demande à une amie de lui prêter une magnifique parure de diamants...

 

                  MON AVIS

 

  C'est ma première nouvelle, enfin la première que je chronique, alors je vais peut-être avoir un peu de mal!

  C'est une nouvelle qui m'a énormément intéressée. Dès que j'ai acheté ce recueil, je me suis penchée sur celle-ci. Évidemment, c'est une de ses plus connues et une de ses mieux réussies selon moi même si je n'en ai pas encore beaucoup lues. J'avais par ailleurs vu l'adaptation en film donc je connaissais déjà la fin avant de la lire, mais il est vrai qu'elle touche quand même. Maupassant était tellement pessimiste dans son style d'écriture! Avec lui, les bons ne gagnent presque jamais rien, au contraire. Les pauvres ne réussissent rien et les riches tout. Enfin, à peu de choses près, c'était sa façon de penser. Ces dix petites pages sont si prenantes dès le début qu'on a finalement l'impression d'avoir lu tout un livre tant l'intrigue, bien que courte est développée.

  De l'envie de paraître, est né le malheur de Mme Loisel. C'est une histoire qui montre qu'il vaut mieux être sincère et se contenter de ce que l'on a plutôt que de broder et de désirer l'inatteignable puis d'arriver à une fin si tragique. L'apparence extérieure vaut-elle un sacrifice si long que celui qu'elle dnure dix ans et qu'elle fait endurer à son mari?

  Je voulais parler de son style, aussi. Un style donc, très pessimiste (en même temps, pour un suicidaire, on n'allait pas être au pays des bisounours! Mais c'est vrai que c'est assez décontenançant.), comme je l'aidit, mais également et surtout extrêmement moderne. Pour du XIXème, bien qu'encore je n'ai pas lu beaucoup de romans du XIXème, je m'attendais à quelque chose de beaucoup plus compliqué à lire. Limite indéchiffrable. Mais finalement, la simplicité de son écriture m'a un peu déconcertée. Il y avait beaucoup d'hommes en avance sur leur temps, on le voit depuis le début du monde, mais là, ça m'a particulièrement surprise parce que c'est si différent. Vraiment, c'est très intéressant! Et ce sur toutes ces nouvelles, bien sûr.

  Bref, je n'ai pas l'impression de vous avoir bien renseignés mais je ne voulais pas du tout que ça soit aussi long, alors je vais m'arrêter là.

  J'espère que vous m'aurez comprise dans les grandes lignes : c'est une nouvelle à lire absolument! Un peu morne, mais...c'est Maupassant! Très moderne dans son style et pour son époque.

 

 

(Comporte 10 pages.)

 

 

imagesCAYVZ695imagesCAYVZ695imagesCAYVZ695imagesCAYVZ695imagesCAYVZ695imagesCAYVZ695

(Je vous rappelle que pour voir les autres livres, il faut cliquer sur la petite flèche tout en haut à gauche de votre écran qui sert à revenir à la page précédente. Sauf si vous êtes venu autrement que par le lien posé sur les 1ères de couverture des livres que j'ai chroniqués! Bonne visite!)

 

                      Goutte!

 

Commenter cet article