L'invention de Hugo Cabret, de Brian Selznick

Publié le par riviere-de-mots

images.jpg  Hugo, 12 ans, est un  orphelin hérbergé par son oncle dans la gare du Nord. Il travaille comme horloger, son oncle, qui est censé régler les horloges de la gare, ne fait que boire à longueur de temps, et finit par disparaître, laissant Hugo livré à lui-même.

  Malgré cela, le jeune garçon décide de reprendre la chandelle et vit "cladestinement", en réparant les horloges comme le lui a appris son oncle afin que l'inspecteur de la gare ne se rende compte de rien.

  Hugo a une obsession : réparer l'automate que son père et lui ont découvert dans le musée où celui-ci travaillait. Mais cet automate est particulier : il peut écrire! Seulement, il est en si mauvais état, que tout est plutôt mal parti... Hugo est pourtant persuadé que cet automate a un important message à lui délivrer...

 

           MON AVIS

 

  Tout d'abord, je tiens à préciser que ce livre...n'est pas un "livre"! Enfin, si bien sûr, c'est un livre, mais pas seulement constitué de texte ; la majeure partie de cette histoire est dessinée!

  Voilà, c'est une précision importante que je me devais de vous dire.

  Ce livre (oui, c'en est tout de même un!) m'a énormément plu. En réalité, je connaissais déjà l'histoire car à sa sortie, je l'ai vu au cinéma, en film. Depuis, plusieurs personnes m'ont conseillé de le lire, et je dois avouer que j'étais très, très tentée. La seule chose qui me retenait, c'était l'épaisseur et le poids du récit qui sont très conséquents! Mais, finalement, il se lit très vite puisqu'il y a beaucoup d'images!

  Ce que j'ai vraiment aimé, je l'avoue, ce sont les dessins. Ils sont juste magnifiques! Tout est extrêmement précis, le texte et l'image colle parfaitement, le graphisme est superbe, et même les motifs du livre en lui-même sont magnifiques! Mais les illustrations ne font pas qu'accompagner l'histoire : elles la racontent. Parfois, sans les images, on n'y comprendrait rien du tout! Ca fait partie intégrante du livre, il ne peut pas exister sans.

  Pour les personnages, j'ai beaucoup aimé Hugo, très attachant, débrouillard, sympathique, recroquevillé un peu sur lui-même au début et si libérant de plus en plus au fur et à mesure de l'histoire. Nous avons aussi Isabelle, amoureuse des livres et d'aventures qui va aidé le jeune garçon a mené l'enquête sur le message de l'automate.

Evidemment, le vieux marchand de jouets, renfrogné et agaçant, toujours à crier sur Hugo, à lui faire peur, à le torturer par ses paroles infectes...qui cachent malgré tout bien des secrets.

  Les personnages secondaires que l'ont voit peu pour la plupart sont paradoxalement au moins aussi intéressants que les autres : le libraire, juste ce qu'il faut de mystérieux et qui m'est très sympathique, Etienne, qui tombe à point nommé sur le parcours d'Hugo : l'ami cinéphile qui sait tout sur le cinéma, l'inspecteur, horripilant au possible, et tous les autres qui n'apparaissent guère plus d'une fois. Mais une seule ligne de cet auteur suffit à nous faire adorer ou au contraire détester le personnage qu'il décrit.

  J'ai beaucoup aimé ce concept de livre-images. Je trouve ça très original et aussi attachant que son personnage principal, car on a une image concrète d'Hugo,mais pas non plus réelle. Enfin, je veux dire que d'habitude, je déteste aller voir un film tiré d'un livre que j'ai vu au cinéma parce que de cette façon, on met une apparence sur le nom du personnage, alors que lorsque je lis, ce que j'apprécie beaucoup, c'est de pouvoir me représenter comment est le personnage principal et de me l'imaginer. De cette façon, je m'approprie l'histoire, en quelques sorte, parce qu'on a posé notre part d'imagination sur le travail de l'auteur. Là, ça ne m'a pas du tout dérangée, déjà, je pense parce que j'ai commencé par le voir, et ensuite parce que ce sont des dessins, et pas des images réelles et trop précises.

  Enfin voilà!

  En résumé, un gros pavé (dont on ne lit finalement qu'à peine la moitié!) à ne surtout pas manquer pour les retardataires (dont je fais amplement partie!)!

 

(Comporte 533 pages qui se DEVORENT, deux petites journées pour moi, et encore, je n'ai vraiment pas fait que lire!)

 

 imagesCA6281PC  imagesCA6281PC  imagesCA6281PC  imagesCA6281PC  imagesCA6281PC  imagesCA6281PC  imagesCA6281PC  parce que ce livre m'a vraiment énormément plu!

 

(Je vous rappelle que pour voir les autres livres, il faut cliquer sur la petite flèche en haut tout à gauche de votre écran qui sert à revenir sur la page précedente! Sinon, pour atterirez sur mon autre blog qui me sert d'archive sur lequel il y a aussi un lien. Bonne visite!)

 

                                        La Fondatrice! Ag!

Commenter cet article