Le Peuple des Minuscules, de Steve Augarde

Publié le par riviere-de-mots

  2982530203_1_3_bipwV0c1.jpg                                                                      Au fond de cette immense forêt interdite, se cache le peuple des Minuscules, ces petits êtres, capables du pire comme du meilleur. Cette Forêt et ce peuple vont changer la vie de Midge, une jeune adolescente venue passer l'été chez son oncle à qui appartient les terres sur lesquelles la Forêt Royale s'est bâtie.

Mais la présence de ce peuple doit rester secrète, cependant, lorsque Midge rencontre un mystérieux cheval ailé, grandeur Barbie...les choses se compliquent!

 

                  MON AVIS

 

  Eh bien, tout d'abord, je dirai que ce roman m'a tout de suite attirée par sa couverture. Elle est vraiment superbe, splendide, un des plus beaux de ma bibliothèque! Elle est cartonnée, d'un bon volume, et il y a des reflets à certains endroits.

 

  Vraiment, elle m'a tout de suite attirée, plus que le résumé en lui-même, que je trouvais intéressant, mais déjà vu. Je l'ai quand même acheté, car je trouvais le concept sympa.

 

  Ce livre faisait depuis un bon moment partie de ma PAL! Mais, chaque, j'avais un peu peur de l'entamer. J'attendais des vacances pour pouvoir le lire vite (vu l'épaisseur, c'est sûr que ça calme!) et surtout, pour ne pas abimer cette si jolie couverture!

 

  Enfin bref, après avoir terminé mes "lectures forcées", je me suis dit que c'était le bonne occasion! J'ai donc commencé ce livre sans vraiment avoir de "pré-opinion".

 

  Alors, revenons en au livre en lui-même! J'ai trouvéle début INTERMINABLE! Limite si je me forçais à lire! Vraiment, les 200 premières pages sont très, très longues, et pour la plupart, presque inutiles. Enfin, ce que je veux dire, c'est que l'auteur se focalise trois fois trop sur les descriptions, tous les petits détails plutôt inintéressants, et pas sur les personnages ou l'action de premier plan. Tout est un peu par à-coups ; ça ne fait pas très naturel, j'ai trouvé. Un coup il y a plein de choses qui se passent et puis les dix pages suivantes, il n'y a que très peu d'éléments utiles...

 

  Cependant, une fois entrée dans le vif du sujet, une fois passées toutes les présentations, des lieux comme des personnages, une fois que l'auteur a terminé de nous expliquer les coutumes des Minuscules et tout ce qu'ils font en long, en large et en travers, ça devient TRES intéressant!

 

  En effet, Midge, en se promenant dans la propriété de son oncle, découvre dans la grange, un cheval ailé, tout petit et gravement blessé. Elle réussit à le sauver, et de là, naissent une amitié et une confiance sans limite entre les deux êtres. Le cheval ailé (ou pégase) révèle alors à Midge qu'un Peuple existe dans la forêt : le Peuple des Minuscules.

 

  A partir de là, commence une histoire étonnante et (de mon côté, en tout cas) sans précédent! Un drôle de monde, en effet, imaginé par Steve Augarde! Un monde dans lequel il est question de Pivert, de sorcières, de tributs, de guerres, et j'en passe!

 

  J'ai trouvé aussi les personnages particulièrement intéressants : ils ont chacun un style bien à eux que l'auteur met constamment en avant, et j'ai beaucoup aimé ceci!

Il y a donc Midge, 12 ans, pure petite citadine londonienne, qui débarque dans une minuscule (c'est le cas de le dire!) ferme, en pleine campagne! Mais, son caractère se développe tout au long de son séjour, et au fil des jours, elle met de plus en plus son côté urbain de côté, privilégiant avant tout l'aventure et les escapades hors de la maison, dans les vieilles fermes ou granges, inutilisées depuis longtemps!

Nous avons également ses cousins, qui n'arrivent (malheureusement, je trouve) qu'à la moitié du livre : George et Katie. George, 11 ans, aventurier et toujours en train de bricoler dans sa petite cabane perchée sur le plus haut arbre de la propriété de son père! Katie, également! Avec qui, tous les fous rires sont permis (uniquement, bien entendu, tant qu'ils ne sont pas devant elle!)! 13 ans, en plein dans l'entrée de l'adolescence, qui change de vêtements au moindre faux pli, irritée par n'importe quoi... Un personnage très comique sans le vouloir, qui se croit tout permis, au plus grand désarroi de Midge!

Et puis, il y a évidemment tous les petits personnages du monde des Minuscules, trop chous pour certains : Petit-Marten, Henty, et même Maglin, par certains côtés, suivi de Pegs, évidemment!

 

Pour l'écriture, je m'attendais à quelque chose de plutôt élaboré, je pensais qu'avec une couverture comme celle-ci, tout allait suivre, mais j'ai été un tout petit peu déçue... Ce n'est pas du tout mal écrit, mais assez juvénile, pas très travaillé comme je m'y attendais. Mais, c'est vrai qu'au moins, de par de fait, cette lecture est abordable plus tôt qu'elle ne le serait avec un vocabulaire un peu plus compliqué!

 

En conversant avec quelques autres bloggeurs, nous nous sommes aussi rendus compte que nous avions tous un grand point d'interrogation : la taille des Minuscules! Et oui, car l'auteur est assez imprécis sur ce sujet, nous la décrivant la plupart du temps comme la moitié d'une jambe, mais ailleurs, il écrit aussi que ces petits êtres sont capables de passer la "porte" d'une chattière...! Assez illogique, selon nous, mais bon...!

 

  En somme, une belle découverte, qui conserve, il est vrai pas mal de longueurs, surtout la première moitié du livre, mais que j'ai trouvé intéressante et sympathique! Je suis plus que satisfaite de ma lecture, en tout cas!

Le point qui restera très marqué, tout de même, je pense sera cette MAGNIFIQUE couverture, et je ne mâche vraiment pas mes mots!

 

  En espérant un suite encore un peu mieux et surtout avec +++++ d'action!!!!!!!

 

(Comporte 432 pages.)

 

  imagesCA6281PC  imagesCA6281PC  imagesCA6281PC  demietoile

 

(Je vous rappelle que pour voir les autres livres, il faut cliquer sur la petite flèche en haut tout à gauche de votre écran qui sert à revenir sur la page précedente! Sinon, pour atterirez sur mon autre blog qui me sert d'archive sur lequel il y a aussi un lien)

 

                                  La Fondatrice! Ag!

 

Commenter cet article