Il s'appelle America, de E.R. Frank

Publié le par riviere-de-mots

images-copie-4.jpg  America a quinze et il a essayé de se suicider après une enfance dure. Depuis, il essaye d'oublier le passé, de repartir à zéro, mais sans aide, il ne pourra pas y arriver. Hebergé tour à tour par de nombreux centres, il a l'impression d'enfin trouver sa place dans ce dernier, où tout le monde semble prêt à le soutenir et l'aider.

 

                          MON AVIS

 

  Tout d'abord, je veux vous dire que ce n'est pas un livre de gamin, et qu'il comporte certaines scènes sensibles de choquer de trop jeunes lecteurs. Ce n'est pas mon unique avis, mais aussi celui des éditeurs, c'est écrit sur la quatrième de couverture. En-dessous de 14 ans, c'est un peu jeune (âme sensible, s'abstenir!).

  Bon, je ne sais pas trop comment je vais m'y prendre pour vous écrire cette chronique! C'est un livre, premièrement, qui m'a beaucoup marquée par ses mots forts, et la volonté qu'a eu l'auteur à ne jamais tourner trop longtemps autour du pot. Il veut écrire quelque chose, il ne se gêne pas. Et ça fait très bien partie du roman, ça s'intègre parfaitement à l'histoire.

  America, qui n'a pas de père et dont la mère n'est pas vraiment présente, vit chez Mme Harper, une dame âgée qui n'a que trop d'amour à lui offrir. Chez elle, il y a aussi Clark Poignant et Browning. Ces deux personnes qui l'entourent également, et qui l'aiment. Mais un jour, America veut retrouver sa mère pour unr journée et se perd dans la grande ville. Retrouvant ses frères, il apprend à se défendre par la violence, il apprend à aimer sa méchanceté qu'il finit par ne plus maîtriser. Mais quelques années s'écoulent, il retrouve Mme Harper et Browning qui lui apprend à lire, le chouchoute, l'élève à sa façon puis...tout s'écroule! America fugue après un acte qu'il regrettera longtemps après en avoir été heureux.

  Alors, personnellement, j'ai quand même eu beaucoup de mal à lire ce livre parce qu'il m'a énormément rappelé Le secret de Chanda, qui n'est pourtant pas du tout sur le même sujet et pourtant, l'écriture a la même puissance. Le sujet est aussi grave et j'ai eu autant de mal à le lire par moment. Mais cette fois, je ne me suis pas dit  que j'allais arrêter en cours de route (un progrès, quand même!).

  C'est écrit à la première personne donc tous les sentiments passent, et on comprend parfaitement la rage, l'incompréhension, l'horreur et la douleur que ressent America lorsqu'il écrit. Tout le monde est un jour confronté à faire un choix. Mais lui, il ne veut plus choisir, tout ce qu'il veut, après l'enfer qu'il veut laisser derrière lui, c'est mourrir. Mais peu à peu, il comprend l'importance de la vie, après sa tentative. Maintenant qu'il a toute l'aide qu'il aurait pu désirer, il n'en veut pourtant plus, et se rebelle contre tout : le réglement, le personnel, ses camarades de chambre, lui-même...

  Ce livre est très dur plus par l'écriture que par le thème, finalement. Car cette écriture est vraiment crue. Sans beaucoup de détails, principalement avec les faits et les gestes, mais c'est largement suffisant, parce que finalement, on a surtout envie de savoir ce qui est arrivé à America.

  Le livre est séparé par chapitre en Avant et Maintenant. C'est-à-dire qu'on en apprend à chaque chapitre un peu plus sur son présent, sa vie dans le centre qui l'héberge, ou sa vie passée qui l'a poussée à tenter de se tuer. Comme ça, on comprend doucement l'histoire, cette fois-ci en douceur car c'est par petits coups, jamais de très grandes révélations en grand nombre d'un seul coup.

  Bon, je n'ai pas l'impression d'avoir écrit une très bonne chronique, mais à vrai dire, je n'arrive pas vraiment à cerner ce livre, et vous vous en doutez sûrement, quand on ne cerne pas un livre, écrire une chronique, c'est pas très facile...! J'espère que ça vous aurez renseigné un peu quand même! Si vous voulez plus d'informations, n'hésitez pas à me demander par commentaire ou par mail!

 

(Comporte 328 pages.)

 

 

  imagesCAYVZ695-copie-1imagesCAYVZ695-copie-1imagesCAYVZ695-copie-1imagesCAYVZ695-copie-1

 

                                                                      Goutte!

Commenter cet article